Artistes

La Fabia

Photo : Alexandra Rivet

Danseuse charismatique et racée, Fabia Boutet-Llombart puise sa force dans ses racines ancestrales flamencas et sa créativité de références plus actuelles.

Originaire de Camargue, elle s’imprègne des tonalités flamencas en famille. C’est pourtant au fil d’une solide formation en danse classique puis contemporaine auprès notamment de Béjart qu’elle commence son parcours artistique dès l’âge de 3 ans.

Puis elle se forme en Espagne au flamenco « jondo » (traditionnel) auprès des plus grands.

Son style est fougueux, sa générosité conquiert la scène et le public sans faux semblants.

Après une période d’immersion en terre traditionaliste flamenca, elle renoue depuis quelques années avec un travail contemporain et intègre à sa démarche des collaborations avec des artistes de tous horizons : photographe, vidéaste, chorégraphe et danseurs contemporains, peintre, musiciens de jazz, manouche, indien, électro … Elle se forme notament à l’approche contemporaine-flamenca avec Juan Carlos Lerida, Belen Maya et Rafael estevez.

Elle axe plus particulièrement son travail sur la multicité des approches et l’improvisation chorégraphique.

Fabia dirige la Cie Acento Flamenco depuis 9 ans. Ses créations tant contemporaines que flamencas témoignent d’un parcours jalonné d’expériences hétéroclites et complémentaires (théâtre danse, jeune public, tablaos, performances …). Elle les a portées sur des scènes renommées en France et à l’étranger.

Fabia reste fortement ancrée en terre Flamenca mais est instinctivement très ouverte sur le Monde. Quand elle danse, elle emplit l’espace musical et visuel de cette énergie charismatique, voluptueuse et sensuelle d’où jaillit son identité propre, le caractère unique de sa danse.

Dernières collaborations : Belen Maya (direction création EFZ avec Sarah Moha et Suzel Barbaroux), Cyril lecomte (théâtre), Madhlamine Sy Savane (théatre danse), Mariya Robin (musiques du monde), Louisa Amouche et Katy Deville-Théâtre des cuisines (théâtre danse), Sarah Moha et Suzel Barbaroux (Eklectik Flamenco Zone), Olivier Maurel (piano), Frédérique Fabre (danse contemporaine)

 

Diplômée en pédagogie : Master en Sciences de L’éducation, université de Provence

Formation danse contemporaine : conservatoire de danse de Bruxelles, chorégraphe Maurice Béjart

Formation danse classique : préparation à l’école de l’opéra de Paris

Formation Flamenca : Rocio Molina, Belen Maya, Pastora Galvan, Joaquin Grilo, Antonio Canalès, Javier Latorre, …

 

Jesus de la Manuela

Photo : Juan Conca

Né en 1973 à Marseille, Jesus de la Manuela d’origine Gitan Andalou, chante pour la première fois sur scène à l’âge de 12 ans aux côtés de Juan Carmona et de son cousin Luis de Almeria.

La puissance et le timbre de sa voix, font de lui un buen cantaor. Il accompagne plusieurs artistes flamenco de France et se

produit régulièrement au Centre Solea de Marseille où il accompagne des artistes de grande renommé mais son parcours lui a permis de s’ouvrir à d’autres conviction qui l’ont mené à accompagner entre autre José Maya l’un des meilleurs danseurs flamenco de notre époque.

Jésus se produit également sur de grandes scènes : Festival de Gorbio, Mont de Marsan, Nîmes, Bergerac, Rivesaltes….

Son chant authentique au nuances modernes lui a permis une grande adaptation qui l’a conduit à accompagner de grands artistes de renom français et espagnols (Adrian Sanchez, Pilar Ortega, Choro Molina, Adela Campallo. Pilar Ortega, José Maya , Andres Peña, Juan Carmona, Antonio el Titi, Cristo Cortés, Manuel Gutierrez, Maria y Ana Pérez, …)

Emilio Cortès

Emilio Cortes est le fils d’Antonio de la Foca et le neveu de Cristo Cortés.Polyvalent, entre le chant et les percussions, il fait partie de cette jeune génération de gitans « modernes » et ouverts à toutes les influences. Le timbre de sa voix, si particulier, a des échos de chant ancien de sorte que sans le vouloir, il fait revivre le style oublié des « cantaores » du début du siècle comme Antonio Chacon ou Manolo Caracol. Ce style ancien est remis au goût du jour dans un répertoire complètement différent de tout ce qui a pu se faire ces derniers temps.

Émilio a accompagné également Choro Molina, Ivan Vargas, Pepe Torres…..

Jésus et Emilio vous propose une plongé dans le chant et les rythmes flamenco. Pour s’initier aux palmas et approfondir sa connaissance des palos tout en affinant son timbre de voix et l’émotion du cante.

Federico Ordoñez

Federico Ordoñez est un  éminent danseur de flamenco, chorégraphe et professeur Belge. Il a travaillé avec notamment Belle Perez,  La Barraca, Irène Alavrez. Il donne des ateliers et des stages de flamenco un peu partout en Europe et en Chine. En tant que chorégraphe il est en étroit partenariat avec le Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

Avec plus de 15 ans d’expérience de la scène et un solide bagage pédagogique, Federico Ordoñez combine une forte expressivité et un charisme particulier, tant en spectacle que lors de ses cours. Au delà de la performance technique, l’artiste transmet à son public des émotions intenses, l’essence même de l’esprit flamenco.

Antonio Cortès

Issu d’une famille gitane, c’est très jeune qu’Antonio se passionne pour la guitare et se forme de manière totalement autodidacte. Virtuose de la guitare, il a bâti sa réputation sur son seul talent. Il se produit depuis plus de 20 ans en France et à l’étranger.

Musicien polyvalent, développant des projets de qualité, Antonio s’est construit comme guitariste flamenco à travers trois facettes de la guitare flamenca : l’accompagnement du chant, de la danse puis la guitare soliste démontrant maturité et capacité créative.

Frasco Santiago

Il est né à Marseille en 1967 où il commence sa carrière professionnelle à 18 ans. En 1994, il remporte le premier prix de guitare au concours de Nimes. Il accompagne admirablement Adrian Sanchez, Pilar Ortega, Adelita Campallo et Andre Marin. Puis fait les master-class avec : El Grilo, Rafael et Adelita Campallo, la Tani, Beatriz Martin, Andre Marin et Pilar Ortega.
Véritable virtuose et imcomparable dans l’agilité de ses doigts, il est aujourd’hui un des plus grand noms de la guitare Flamenco. Cela l’a amené à partir pour des excursions internationales au Liban, en Suisses, en Egypte, au Maroc, en Angleterre, en Italie, au Mexique, à Moscou, en Grece, en Tunisie et à Miami. Il suit notamment dans sa carrière la célèbre chanteuse Ishtar du groupe “Alabina”.

Enrique Santiago

Petit -fils de Juan José Santiago, Enrique développe de manière autodidacte son talent pour la percussion flamenca, en s’inspirant de grands percussionnistes (Giovanni Hildalgo et Diego Alvarez El Negro). Son compas a toute épreuve l’a amené en finale des plus grands concours de cajon à Madrid. Il évolue aux côtés de grandes personnalités du flamenco. Il intègre la Compagnie Flamenco Vivo où il se produit pendant 5 années consécutives au Festival d’Avignon, accompagne des artistes tels que Montsé Cortes, Rafael d’Utrera, Mercedes Ruiz, Adrian Sanchez, Jesus Flores, Daniel Navarro, Belen Lopez, Anton Gimenez. Enrique reste un artiste précis et intense sur scène ce qui lui vaut d’ être aujourd’hui l’un des percussionnistes les plus sollicités en France.

Cécile Cappozzo

Pianiste et danseuse, elle a été formée auprès de Mal Waldron, Charles Gayle, Joëlle Léandre, Sophia Domancich, René Lussier, Olivier Benoît, gagne le Prix Fédécouverte 2006 avec son Trio, à 22 ans. Elle se produira alors dans sur les Scènes de Jazz de France.

Parallèlement, elle est danseuse flamenca et se forme en Andalousie auprès de Manuela Carpio et Mercedes Ruiz. Elle forme le groupe La Cecilia y su Gente en 2014, et collabore avec différents artistes comme Karine Gonzalez, Fabia Boutet-Llombart, Sabrina Le Guen, Alberto Garcia, Bartholo Claveria…

Elle est pianiste au sein de différentes formations : en duo avec son père, le trompettiste de jazz international Jean-Luc Cappozzo ( album en duo Soul Eyes en nov. 2015 – Fou Records), le Trio Alzea (musiques du monde), et différents groupes de jazz (duo avec Sébastien Boisseau). Elle fait partie du nouveau groupe du guitariste Juan de Lerida (pianiste et danseuse). Son jeu lyrique et puissant est doté d’une large palette sonore : utilisant différents accessoires et ustensiles placés dans les cordes (piano préparé), son travail est axé sur les formes du son, à la recherche de matières vivantes.

Romain “El afilao” Tranchant

Le guitariste, formé à Jerez de la Frontera, est passionné par le style traditionnel de la « tierra del cante ».  Il accompagne différentes danseuses et chanteurs en France (à Flamenco en France à Paris, Festival International de Genève, Festival de Bergerac, Arte Flamenco à Mont de Marsan,…). Parallèlement, en 2014, il s’ouvre à la musique improvisée en participant régulièrement à des master classes d’improvisation libre afin d’élargir son vocabulaire musical. Doué d’un sens rythmique très solide, aussi à l’aise dans un répertoire de soliste qu’à l’accompagnement du chant et de la danse, il ouvrira le chant (/champ) traditionnel en utilisant la guitare flamenca d’une façon singulière : tonalités atypiques, cassure de cellule rythmiques habituelles, recherche de nouvelles sonorités…

Juan Conca

A la recherche du Duende à travers et par la photographie.

Alexandra Rivet

Photographe

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.