Spectacles

Flamenco I jeune public


Charla Banjara

Une création musicale et chorégraphique aux racines nomades, gitanes et orientales. 

Le projet est issu de la rencontre entre Maria, Fabia & Shadi. Elles sont accompagnées dans cette création par Jesus de la Manuela charismatique cantaor gitan à la voix de feu et Pierre-Laurent Bertolino à la vièle.

Charla Banjara signifie « conversation gitane ». C’est l’association du mot espagnol Charla et du mot hindi banjara qui nomme le peuple gitan dans le Nord de l’Inde.

Et c’est bien d’une conversation dont il s’agit, un véritable dialogue entre les artistes et les cultures orientales et occidentales.

Ce projet fédère musique classique persane, cante jondo flamenco et chants populaires des gitans du Rajasthan, offrant ainsi un nouveau souffle à ces sonorités ancestrales.

La transe soufie y côtoie le duende et la tradition se mêle à la modernité. 

La danse converse avec la musique et le chant de manière fluide, comme cela se fait naturellement au sein des familles gitanes et orientales.

L’improvisation y est maîtresse du jeu, guidée par l’émotion et l’inspiration de l’instant, tissée par un langage musical universel et rassembleur.

Charla Banjara est une création musicale et chorégraphique originale, qui puise ses racines  dans les cultures nomades de l’Inde à l’Andalousie, en passant par la Perse et le Kurdistan. 

Une création vivante, chaleureuse et sensible sous le signe de la rencontre et du renouveau, portée par le feu d’ artistes généreux et pluriels.

Danse, palmas, taconeos, chorégraphies / La Fabia 

Chant, chorégraphie kalbeliya / Maria Robin 

Tar, shouranguiz, daf / Shadi Fathi

Cante flamenco, palmas / Jesus de la Manuela

Vièle / Pierre-Laurent Bertolino

Création Lumières / Michael Hache
Régie son / Romain Perez 

Création costumes / Nicole Mandil

 Photos / Juan Conca

Video /  Benoit Guidi

 

Production Acento Flamenco
Coproduction et accompagnement  Cité de la Musique – Marseille, Le Chantier centre de création des nouvelles musiques traditionnelles et des musiques du monde – Correns
Résidences  La Casa 108, Cité de la musique – Marseille, Le Chantier centre de création des nouvelles musiques traditionnelles et des musiques du monde – Correns
La D.R.A.C. PACA soutient ce projet dans le cadre des aides à la création.

Dates
Cité de la Musique Concert – travail en cours : 18 octobre
Le Chantier – Correns  vendredi 17 janvier 2020 et rencontre avec les scolaires
5 novembre 2020  – ADEM GEnève
12 février 2021 (option) – Correns

 


 


De sangre y seda

(de sang et de soie)

Regroupant les compadres de la Cie et de nouveaux venus, Fabia a choisi pour ce nouveau spectacle, de faire se rencontrer le style fondateur et presque classique d’un flamenco à la Antonio Gades, avec une musicalité au swing et la folie surprenante.

Pour cette création, la Cie s’est donc enrichie de la présence d’Adrian Mejias, danseur madrilène au style très andalou, et Leny Creff, jeune prodige de la guitare flamenca. Jesus, Emilio et Fabia complètent le groupe. Ils proposent tous ensemble une mosaïque de styles et d’esthétiques, où chaque tableau correspond à un moment de la vie créative des artistes. On vibre au fil des improvisations quasi instinctives, en lien avec leurs racines, leurs origines, leur « sang » et on se laisse surprendre par des pièces tissées au fil des expériences, des rencontres et des influences, comme de la soie fine … 

Ces moments de vie cristallisés sur des palos plus ou moins sombres ou joyeux entraînent le spectateur dans l’intimité de nos artistes, leur univers personnel et créatif, laissant la porte ouverte à l’imagination et aux émotions individuelles. 

Ainsi, issus de la même famille (cousins) ou amis de longue date, les artistes de la Cie ont su créer un nouveau langage en apportant leurs touches et compétences personnelles : ambiance d’inspiration andalouse d’un flamenco de la cueva mêlée aux fulgurances de modernité, brillantes et délicatement tissées comme la soie des mantones (grands châles utilisés pour les danseuses et chanteuses). 

Au chant, les voix complémentaires et à la fois très différentes d’Emilio et Jesus, mêlent ancestralité d’un cante jondo et ouverture sur d’autres musiques (cubaine, jazz). Dans ces méandres musicaux novateurs, on retrouve l’âme des gitans nomades et les traces des « idas y vueltas » (allers-retours musicaux) que le flamenco a gardé au gré des conquêtes espagnoles (cuba) et du voyage des gitans avant leur sédentarisation en Andalousie. Cette ambivalence reflète la volonté d’une création musicale reprenant les grands thèmes du flamenco « puro », passés au prisme des trajectoires multiples et actuelles de leurs artistes.

 

———————————————-

 

Entre flamenco puro et
méandres musicaux novateurs

A la percussion « zapateado » (pieds) et à la danse, Fabia et Adrian naviguent entre modernité et images fantasmatiques d’un flamenco ancestral. Ils ne se posent plus la question d’un baile qui dépasserait les limites imposées par un carcan traditionaliste. 

Un moment puissant et suspendu
où Acento Flamenco partage avec le public les émotions et la force del arte flamenco

En duo avec Juan, Fabia nous envoie des clins d’oeil jazzy en répondant à la basse ou crée une bulle voluptueuse et envoûtante sur la mélodie de la contrebasse. Adrian impose une énergie et un style qu’on ne peut s’empêcher de comparer aux grandes icônes qui ont jalonné sa carrière : Antonio Canales, Adrian Galia …

« De sangre y seda » reflète leur travail incessant d’appropriation du cante et de recherche rythmique. Baille ardent et gestuelle ciselée, leur danse est flamenca dans sa percussion, son ‘aire’, son esthétique, sa gestuelle … et tout à la fois inclassable. 

 

Version avec Cuadro – corps de Ballet
Grâce à la présence du corps de ballet flamenco, le spectacle prend une autre dimension. La troupe de danseuses  nous livre des tableaux à l’esthétique colorée et virevoltante. 

On assiste tour à tour à des bailes con mantones y abanicos, des bulerias de fiestas dans une ambiance explosive ou encore des moments poétiques de symbiose tout en douceur.

Puissance et crescendo sont au rendez-vous pour des palos appuyés aux palmas par le cuadro de danseuses.  

Fabia et Adrian ont enrichi la création d’une ouverture sur des chorégraphies dans la tradition des ballets espagnols, avec des références aux « clasico y escuela bolera ». 

On retrouve avec délice les attitudes cent fois reproduites par les gravures de l’époque romantique. Les danses exécutées ont l’élégance des ballets andalous. 

Le hiératisme* se mêle à la sensualité, l’énergie à la délicatesse. Le zapateado se fait envoûtant. 
*Qui semble réglé, imposé par un rite, un cérémonial, une tradition.

La Fabia – danse, direction artistique 
Adrian Meijias – danse
Jesus de la Manuela – chant
Emilio Cortès – chant
Leny Creff – guitare
Juan Contreras – basse, contrebasse
Corps de Ballet : 5 danseuses  

 

 


Dimelo

C’est comme une soirée impromptue, un buen rato, que l’on passe entre amis, con buena gente. Des vieux morceaux resurgissent des mémoires, avec des interprétations parfois modernes et l’intervention du son plus jazzy de la basse ; des moments de rire et d’émotion nous traversent … On chante, on danse, on s’écoute, on s’encourage …

On pourrait être au café du coin à Séville, chez el tio un dimanche après-midi autour d’un barbecue et d’une guitare, ou simplement entre aficionados à apprécier la beauté et la profondeur du flamenco que l’on aime.

Distribution
Danseurs : La Fabia et Fédérico Ordoñez
Chant : Jesus de la Manuela, Emilio Cortès
Musiciens : Antonio Cortès, Juan Contreras

Dossier à télécharger
Dossier Dimelo 2018

Avec le soutien de la Méson et de la région PACA dans le cadre des aides à la création.

 


 

Tierras, Memorias Apegadas (2015)

Le flamenco est notre terre, ce qui nous unit, si différents et si semblables.

La Fabia y Jesus de la Manuela partagent la scène pour nous livrer leur attachement profond à un flamenco authentique, salvaje pero suave. Cette création explosive et intimiste est le témoin de leurs memorias apegadas, mélange puissant et subtil de recherche artistique et de traditions ancestrales sublimées par l’incroyable compas d’Enrique Santiago au cajon, la virtuosité du violoniste Frasco Amador et le toque muy gitano de Frasco Santiago…

 

Distribution
Cante : Jesus de la Manuela y Emilio Cortès
Baile : La Fabia
Guitarra : Frasco Santiago
Cajon : Enrique Santiago
Violin : Frasco Amador

Partenaires
Avec le soutien de la Région PACA dans le cadre des aides à la création musiques et danses régionales.
Coproduction La Méson

 


 

Les Âmes Sonores

Un projet né d’une rencontre, une rencontre faite de rencontres sonores et sensorielles, ou comment 3 artistes animés d’une passion commune pour le « flamenco jondo » s’ouvrent à une forme nouvelle, entre performance et œuvre contemporaine. Deux questionnements qui se rejoignent : pour-quoi je danse ? pour-quoi tu joues ?

A la recherche de moments singuliers, nous explorons les limites des codes que nous connaissons : cadres structurels (palos), harmoniques (tonalités et cadences), rythmiques (compas). En étirant les aspects concrets qui fondent le socle de cette culture musicale et chorégraphique, nous esquisserons une trajectoire, faisant apparaître l’essence/ les sens d’une démarche qui puise sa force vitale dans les questions inhérentes à la condition humaine. Là, surgiront bruissements et craquements, contrepoints et unisson, telle une nécessité… un nouveau langage, momentané, fugace, sans doute « improvisé ».

 

Distribution
Chorégraphie, danse : La Fabia
Piano, danse : Cécile Cappozzo
Guitare : Romain Tranchant

 



On part… ou pas ?

Duo de théâtre dansé / Jeune Public / à partir de 6 ans (40mn)

Les deux personnages nous embarquent dans un voyage initiatique fait de mots, de gestes, de souffle, de rythme, de joie, de rêves et de doutes. Spectacle onirique, touchant et drôle « ON PART…OU PAS ? » La question reste posée… Quel sera votre propre choix ?

Sur la création sonore d’Eric Petit, les danseuses comédiennes construisent un monde musical chanté dansé et joué. Une scénographie minimaliste qui met en valeur le travail de la costumière Nicole Mandil, sur des robes cerceaux, maisons, cages, des porteuses de rêves.

Interprètes, texte et chorégraphie Louisa Amouche et Fabienne Boutet-Llombart
Musique Eric Petit  Lumières  Hacen Akroun Costumes Nicole Mandil
Regard complice Marie Salémi Confection accessoires Marie Vasseur

Accueil studio  Théâtre de Cuisine – La Friche- Belle de mai, Théâtre Joliette- Minoterie, l’Espace Culturel Busserine,
la Méson, le Théâtre de Lenche et le Théâtre de Fos, La Casa 108, L’R de la Mer.

Représentations au Théâtre de le Mer – Marseille

2019 : jeudi 12, vendredi 13 décembre 10h et 14h ; samedi 14 décembre 10h30
2018 : jeudi 13 et vendredi 14 décembre à 10h et 14h  samedi 15 décembre à 10h

Réserver les billets

+ d’infos 

 


Voir nos anciens spectacles

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Spectacles flamenco en tournée :

+ d'infos agenda événements 
  • Prochains évènements

    1. Flamenco ! spectacle

      17 octobre @ 18 h 30 min - 22 h 00 min
    2. Charla Banjara – ADEM Genève

      5 novembre @ 20 h 00 min - 22 h 00 min
  • Holler Box